lundi 24 juillet 2017

11/24 juillet: Icône de la Mère de Dieu de Chouïou-Smolensk ["ШУЙСКАЯ-СМОЛЕНСКАЯ"]



L'icône miraculeuse de la Mère de Dieu de Chouïou-Smolensk a été peinte dans les années 1654-1655 dans la paroisse de la Résurrection de la ville de Chouïou, où une peste fait rage sans relâche. Confiant dans la miséricorde de Dieu et par l'intercession de la Mère de Dieu, les paroissiens de l'église de la Résurrection demandèrent à un certain moine pieux de peindre l'icône de la Smolensk Mère de Dieu de Smolensk, icône longtemps considérée comme salvatrice du peuple russe frappés par les ennemis et le malheur.

Les paroissiens passèrent toute la semaine dans la prière et le jeûne tandis que l'icône était peinte. Lorsque l'icône fut terminée, le prêtre et le peuple l'apportèrent à l'église et la mirent dans un endroit spécialement construit. Dès cette époque, la peste commença à régresser, d'abord près de la paroisse de la Résurrection, et puis ensuite dans toute la ville.

Par cette icône de la Mère de Dieu, de nombreux miracles de guérison eurent lieu, en particulier pour les fidèles atteints de maladies des yeux. L'icône est également fêtée, le 28 juillet/10 août, le 2/15 novembre et le Mardi Lumineux.

Version française Claude Lopez-Ginisty

mercredi 12 juillet 2017

29 Juin/12 juillet: Icône de la Mère de Dieu de Kasperov [КАСПЕРОВСКАЯ]



Sur l'icône Kasparov de la Très Sainte Mère de Dieu, la Toute Pure porte son Fils sur son bras gauche. L'enfant Jésus tient un parchemin. Saint Jean Baptiste est représenté dans une marge de l'icône, et sainte Tatiana dans l'autre marge. Ce sont probablement les saints patrons des propriétaires originaux de l'icône. La tradition dit que cette sainte icône avait été apportée à Cherson par un Serbe depuis la Transylvanie à la fin du XVIe siècle. Transmise des parents qui la possédaient à leurs enfants, elle appartint finalement en 1809 à une certaine dame Kasperova de Cherson, d'où son nom.

Une nuit de Février 1840 alors que cette femme priait, cherchant consolation à ses nombreux tourments, regardant l'icône de la Sainte Génitrice de Dieu, elle remarqua que les détails de l'icône, noircis par l'âge, étaient soudainement devenus lumineux. 

De nombreuses icônes dont les traits et les personnages sont estompés par le temps et la fumée d'encens des églises, se renouvellent parfois spontanément et s'éclaircissant, elles laissent voir tous leurs détails en devenant lumineuses. 

Bientôt l'icône fut glorifiée par de nombreux miracles, et le peuple de Dieu la considéra comme thaumaturge.

Pendant la guerre de Crimée (1853-1856), l'icône fut portée en procession à travers la ville d'Odessa, qui était assiégée par les forces ennemies. Le Grand et Saint Vendredi, la ville fut épargnée. 

Depuis ce temps, par la volonté de l'archevêque Innocent (Borissov), voulant que cet événement miraculeux reste dans les mémoires, un acathiste a été officié chaque vendredi devant l'icône dans la cathédrale de la Dormition d'Odessa.

Cette icône est aussi commémorée le 1/14 Octobre, le 29 Juin/12 juillet, et le Mercredi Lumineux.

Version française Claude Lopez-Ginisty

samedi 24 juin 2017

11/24 juin: Icône de la Mère de Dieu du Signe, de Koursk, [ЗНАМЕНИЕ КУРСКАЯ-КОРЕННАЯ]



Икона Божией Матери ''Знамение'' Курская Коренная

L'icône de la Mère de Dieu du Signe de Koursk, est une des icônes les plus anciennes de l'Eglise russe. Au XIIIème siècle, lors de l'invasion tatare, la ville de Koursk, ravagée par des hordes de Batou, tomba dans l'oubli. 

Le 8 septembre 1295, dans son voisinage, un chasseur vit, à la racine d'un arbre cette icône, face contre terre. Le chasseur la prit et la reconnut comme l'icône "Du Signe" de Novgorod [basée sur la Parole de l'Ecriture: C'est pourquoi le Seigneur Lui-même vous donnera un signe: Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel (Isaïe 7:14).]. 

Or dès que le chasseur l'a souleva de terre, immédiatement à l'endroit où elle se trouvait surgit avec puissance une source d'eau pure. Lorsque ceci advint, le chasseur n'osa pas laisser l'icône dans les bois et il construisit donc sur le site même une petite chapelle en bois, où il mit la nouvelle icône de la Toute Pure. Cela devint bientôt connu des habitants de la ville de Rylsk, située à proximité, et ils commencèrent à visiter le lieu, sanctuaire de ce miracle.


L'icône fut déplacée à Rylsk et mise dans la nouvelle église de la Nativité de la Bienheureuse Mère du Seigneur. Mais l'icône n'y demeura que pendant une courte période, car elle disparut miraculeusement et retourna à son emplacement d'origine.

Les résidents de Rylsk la reprirent à plusieurs reprises et la rapportèrent à la ville, mais l'icône revint encore mystérieusement à son emplacement d'origine. Alors, tous comprirent que la Toute Sainte voulait rester à l'endroit de son invention. 

Cette icône est associée à des événements importants de l'histoire de la Russie: la guerre de libération du peuple russe lors de l'invasion de Pologne-Lituanie en 1612 et la guerre de 1812. De cette icône furent faites plusieurs copies, qui sont également célèbres.

Elle est fêtée le 8/21 mars, le 11/24 juin,le 8/21 septembre et le 27 novembre/10 décembre.
*

Чудотворная икона


Celle qui est représentée ci-dessus, partit avec les "russes blancs" lors de la révolution athée de 1917, et elle reste jusques à ce jour dans l'Eglise Russe Hors Frontières où elle continue à intercéder pour les fidèles. Elle voyage aussi dans le monde pour répandre la Grâce de Dieu lors de ses déplacements.

Version française Claude Lopez-Ginisty

mercredi 21 juin 2017

8/21 juin: Icône de la Mère de Dieu d'Ourioupinsk [Урюпинская]


Cette icône fit une apparition miraculeuse en Juin 1827 près de la ville  d'Ourioupinsk. Une jeune fille nommée Irina Lazareva, vit une icône étrange sur les branches d'un arbre qui poussait dans les Montagnes Saintes. Elle en parla au prêtre de son église. 

Ils allèrent vers l'endroit où la jeune fille avait vu cette apparition, mais quand ils arrivèrent sur les lieux, ils ne trouvèrent rien. C'est seulement après une prière fervente que l'icône de la Toute Pure apparut de nouveau.

De 1854 jusques à présent, l'icône miraculeuse demeura dans le temple de la Protection de la Mère de Dieu [Pokrov] d'Ourioupinsk, seule église de la ville qui ne souffrit pas durant l'ère soviétique. 

Au fil des ans, l'icône a sauvé à plusieurs reprises la ville de la "peste", et elle a guéri ceux qui souffraient. A l'endroit où l'image a été trouvée, a coulé une source d'eau pure. Pendant la révolution, il fut tenté à deux reprises de l'enterrer, mais en vain.

Version française Claude Lopez-Ginisty


lundi 19 juin 2017

6/19 juin: Icône de la Mère de Dieu de Pimène [Пименовская ]



Le nom de l'icône vient du nom du métropolite Pimène, qui en 1381 la rapporta de Constantinople à Moscou. De nombreux miracles de guérison, eurent lieu devant l'image de la Toute Pure, qui exsudait du myrrhon avec lequel on faisait l'onction des malades. 

Après la révolution, en 1918, cette icône de la Sainte Mère de Dieu fut mise dans le Musée historique d'Etat. En 1930, elle fut transférée à la Galerie Tretiakov, où elle demeure jusques à ce jour.

Version française Claude Lopez-Ginisty

dimanche 18 juin 2017

5/18 juin: Icône de la Mère de Dieu d'Igorevsk/ D'Igor [Игоревская]




Cette icône est liée à la vie du saint et grand prince ayant souffert la Passion ["страстотерпцы"/"strastoterptsi"] Igor Olégovitch (19 Septembre, 1147 A.D.) fut baptisé sous le nom de Georges. Il pria devant cette icône pendant les derniers instants de sa vie. Elle était dans la chapelle de saint Jean le Théologien dans la cathédrale de la Dormition des Grottes de la Laure de Kiev.

Cette icône ancienne était d'origine grecque, et elle portait une inscription disant qu'elle appartenait à saint Igor.

Version française Claude Lopez-Ginisty

jeudi 15 juin 2017

2/15 juin: Icône de la Mère de Dieu "Kiev-Bratsky" ["Киево-Братская"]


La Mère de Dieu, 
entourée par la Fraternité monastique de Kiev


Modèle moderne de l'icône

Cette icône était en 1654 dans la ville Vichgorod de Kiev, et elle demeurait dans l'église des saints Boris et Gleb. 

En 1662, pendant la guerre avec la Pologne (1659-1667), les Tatars, qui étaient alliés aux Polonais, firent irruption dans la ville et attaquèrent l'église. Ils la pillèrent, la souillèrent, et la détruisirent, mais les fidèles emportèrent loin de l'église l'icône miraculeuse de la Mère de Dieu et la mirent à l'eau le long du Dniepr, l'abandonnant à la volonté de Dieu .

Le fleuve apporta l'icône jusques aux rives de Podol à Kiev; l'icône y fut trouvée par les orthodoxes, retirée de l'eau et amenée avec tous les honneurs au monastère Bratsky de Kiev. 

Peu après 1692, un hymne à " l'icône miraculeuse de la Mère de Dieu de Kiev-Bratsky" fut composé.


L'icône de la Mère de Dieu de "Kiev-Bratsky", est fêtée le 6/19 septembre, le 2/15 juin, et le Samedi de la 5ème Semaine du Grand Carême.

Version française Claude Lopez-Ginisty

dimanche 11 juin 2017

29 mai/11 juin: Icône de la Mère de Dieu "Confiance des pécheurs" ["СПОРУЧНИЦА ГРЕШНЫХ"]



Dans ce modèle, l'enfant-Dieu est représenté siégeant sur la main gauche de la Toute Sainte, qui tient les deux mains de son Fils dans sa main droite. Mère et Enfant sont couronnés.

Cette icône de la Mère de Dieu "Confiance des pécheurs" fut ainsi nommée à cause des inscriptions conservées sur l'icône: "Je suis la confiance des pécheurs, et mon Fils m'a confié le soin de les entendre, et ceux qui me donnent la joie de les entendre, recevront par moi la joie éternelle."

Cette icône, au milieu du siècle dernier, fut célèbre pour ses miracles au monastère d'hommes de Saint-Nicolas d'Odrino dans l'ancien gouvernement d'Orel. Reléguée dans l'ancienne chapelle à la porte du monastère, en raison de sa vétusté,  cette antique icône de la Toute Sainte n'était pas objet de la révérence à laquelle elle pouvait prétendre. 

Cependant, en 1843, de nombreux habitants la virent en rêve, et l'on découvrit sa puissance miraculeusepar la Providence de Dieu. Elle fut alors solennellement transférée dans l'église. Les croyants affluèrent pour lui demander d'alléger leurs peines et leurs maladies. Ce qu'elle fit en abondance.

Un garçon paralytique fut le premier à être guéri par l'icône thaumaturge lorsque sa mère pria avec ferveur devant elle. Elle fut surtout célèbre lors de l'épidémie de choléra, lorsque par sa sainte intercession, elle ramena à la vie de nombreux malades qui étaient condamnés à une mort certaine.

Un monastère en son honneur fut ensuite construit… Sa fête est au 7/20mars. 

*

En 1848, le pieux Lieutenant-Colonel Dimitri Bontcheskoul fit faire une copie de cette icône miraculeuse et la mit dans son logis. 

Elle se mit rapidement à exsuder du myrrhon qui fit par son onction de nombreuses guérisons de maladies graves. Il donna alors cette icône thaumaturge à l'église Saint-Nicolas de Khamovniki à Moscou, où l'on construisit une chapelle en son honneur. 

Cette icône est commémorée le 29 mai/11 juin.


Version française Claude Lopez-Ginisty