dimanche 19 mars 2017

6/19 mars: Icône de la Mère de Dieu de Tchentokhova [ЧЕНСТОХОВСКАЯ]



L'icône miraculeuse de la Très Sainte Mère de Dieu de Tchestokhova se trouve dans un monastère catholique à Yasna Gora près de la ville de Tchestokhowa, dans la province de Petrov. Elle est considérée comme l'une des septante icônes peintes par le saint apôtre et évangéliste Luc. 

La tradition dit que l'icône a été prise de Jérusalem quand les Romains ont conquis la ville en l'an 66, et qu'elle a été cachée dans une grotte près de Pella. L'icône a été donnée à sainte Hélène en 326, quand elle a visité la Terre Sainte, et elle l'a rapportée à Constantinople.

À partir du VIIIème siècle l'icône s'est rendue à divers endroits, y compris la Galice, la Bavière et la Moravie. Le Prince Léon, qui fonda la ville de Lvov, a ramenée l'icône en Russie et l'a placée dans la forteresse de Belz. De nombreux miracles eurent lieu par son intercession devant cette sainte icône.

Le Prince Vladislav d'Opolsk acquit l'icône lorsque les Polonais ont pris la Russie du sud-ouest. Au moment où Vladislav gouvernait la Pologne, les Tatars envahirent la Russie et furent bientôt aux portes de la forteresse de Belz. Le prince ordonna alors que l'icône soit placée au-dessus des murs de la ville lorsque les Tatars commencèrent leur siège de la forteresse. Du sang  se mit à couler de l'icône là où elle fut atteinte par un projectile. Les témoins furent à la fois effrayés et émerveillés à ce spectacle. Les Tatars commencèrent à se retirer car une brume sombre les recouvrit, et beaucoup d'entre eux moururent.

Après cette délivrance miraculeuse, le prince Vladislav décida d'amener l'icône à Siesia et de la mettre dans son château d'Opolsk. Alors que les préparatifs pour le transfert étaient faits, Vladislav fut saisi d'une peur inexplicable. Il commença à prier devant la sainte icône. Et cette nuit-là, il eut une vision qui lui enjoignit d'amener l'icône à Yasna Gora près de Tchestokhova. En 1382, Vladislav y construisit un monastère, donnant alors l'icône à un ordre de moines catholiques romains.

Plusieurs années plus tard, des disciples de Jean Hus attaquèrent et pillèrent le monastère de Tchestokhova. Essayant d'emporter l'icône dans un panier, ils virent les chevaux refuser de se déplacer de l'endroit, freinés par une puissance invisible. Un des Hussites fâché, jeta l'icône à terre, tandis qu'un autre poignarda le visage de la Mère de Dieu avec son épée. Le premier fut frappé à mort, et la main du deuxième homme se recroquevilla.

Les autres envahisseurs souffrirent de la punition de Dieu: certains d'entre eux moururent sur place, tandis que d'autres devinrent aveugles. Bien que beaucoup des trésors du monastère aient été volés par les hussites, l'icône miraculeuse fut épargnée.

Le Roi Carl Gustave X de Suède occupa la majeure partie de la Pologne au XVIIe siècle, et ses forces demeurèrent pratiquement invaincues jusqu'à ce qu'elles livrent bataille près de Yasna Gora et du monastère où l'icône demeurait. 

En 1656, avec l'aide de la Très Sainte Mère de Dieu, les Polonais parvinrent à vaincre les Suédois et à mettre fin à la guerre. A Lvov, le roi Jean Casimir décréta officiellement que Mère de Dieu était la reine de Pologne, et que la nation était sous sa protection.

De nombreux miracles manifestés par cette sainte icône sont répertoriés dans un registre conservé au monastère de Tchestokhova. Des copies de l'icône existent dans de nombreux monastères orthodoxes et catholiques romains. Certaines de ces copies sont vénérées au village de Pisarevkain dans la province de Volhynie (les 29 Juin et 8 Septembre), à Verhnaya Syrovatka dans la province de Kharkov, à Tyvrov dans la province de Vinits (pour la Pentecôte), dans la cathédrale de Kazan de Saint-Pétersbourg et dans plusieurs autres lieux.

Version française Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire