samedi 18 février 2017

5/18 février: icône de la Mère de Dieu "Recherche de ceux qui sont perdus/ qui périssent" ["ВЗЫСКАНИЕ ПОГИБШИХ"]


Vers le milieu du XVIIIème siècle, dans le village de Bor du gouvernement de Kalouga, Théodote Oboukhov, un pieux paysan se perdit dans une tempête de neige  pour la fête du Baptême du Seigneur. Ses chevaux épuisés par l'effort s'arrêtèrent au bord d'un ravin. Se voyant impuissant, Théodote s'allongea dans le traineau où le gel commença à le saisir. 

Il se mit à prier la Mère de Dieu Très Pure, lui promettant, s'il était sauvé, de faire peindre une icône de "Celle qui recherche ceux qui sont perdus," et de la donner à l'église du lieu. La Mère de Dieu entendit sa prière fervente et l'aida d'une manière miraculeuse: un paysan d'un village voisin, entendit une voix à l'extérieur de sa fenêtre qui lui demandait de venir chercher l'homme qui périssait dans le froid. Il sortit donc et sauva Théodote du froid et de la mort. Celui-ci tint sa promesse et fit faire une copie de l'icône comme il l'avait promis. Et cette icône fut gratifiée par de nombreux miracles.

Une autre icône intitulée "Recherche de ceux qui périssent" fut révélée au village de Malijino dans le gouvernement de Kharkov, et elle sauva par trois fois du choléra les habitants du lieu. Deux autres icônes du même type se trouvaient à Krasnoe dans le gouvernement de Tchernikov, et dans celui de Tambov à Kozlov.

A Moscou, l'église de l'orphelinat Alexandrov fut dédiée à cette icône de la Mère de Dieu.

L'icône du même modèle de l'église de la Résurrection de Moscou, se trouva un jour transférée à celle de la Nativité du Christ, puis elle appartint à un propriétaire veuf qui fut ruiné. Priant la Mère de Dieu Très Pure  avec ferveur, il fut sauvé de la pauvreté, du désespoir, et put assurer l'avenir de ses filles. Ne se sentant plus digne de posséder cette icône thaumaturge chez lui, il en fit don à l'Eglise de Palachevsk. 

En 1812, celle-ci fut pillée par les envahisseurs français, et après leur départ, l'icône brisée en trois parties, fut découverte parmi les décombres de l'église. De nombreux miracles eurent lieu encore. Et la Mère de notre Seigneur intercéda pour Ses enfants, sauvant l'un de la pauvreté, l'autre de la maladie et l'autre encore de l'ivrognerie. 

Tropaire Ton 4

"Viens nous chercher, nous tous qui périssons, ô Très Sainte Vierge, ne nous châtie pas selon nos péchés, mais toi qui es miséricordieuse aie pitié de nous, dans ton amour pour les hommes; délivre-nous de l'enfer, de la pauvreté et de l'indigence, et sauve-nous!"

Version française Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire