vendredi 2 décembre 2016

19 novembre/2 décembre: Icône de la Mère de Dieu "Consolation dans la Tristesse et l'Affliction" ["В СКОРБЕХ И ПЕЧАЛЕХ УТЕШЕНИЕ"]



L'icône de la Mère de Dieu" Consolation dans la Tristesse et l'Affliction est un tryptique. Elle était dans le sanctuaire privé du hiéromoine mégaloschème Bissarion, fondateur du skite russe de Saint-André sur la Sainte Montagne de l'Athos.

Le 11 octobre 1845, Père Bissarion remit son icône aux frères du monastère. La glorification de son apparition en Russie, près de Viatka, en 1863, eut lieu l'année où le moine Païssi de l'Athos, vint avec l'icône à la ville de Slobodskoy pour recueillir des dons pour son monastère.

Bientôt cette icône de la Mère de Dieu accomplit un miracle de guérison. Vladimir, fils du prêtre Nicholas Nevolina, âgé de 18 ans, après une désobéissance manifeste, était déjà muet depuis six ans. Lorsqu'il vénéra l'icône du Mont Athos, il y eut un merveilleux signe : à peine avait-il touché l'icône de ses lèvres pour la vénérer, qu'il sentit qu'il lui arrivait quelque chose d'inhabituel. Il ressentit dans sa langue et dans tout le corps, une extraordinaire sensation de chaleur et il se mit à parler librement. 

Cet événement fut confirmé par de nombreux témoins. Une copie exacte de l'icône miraculeuse de la Mère de Dieu du skite de Saint André de l'Athos fut envoyée en Russie, à Saint-Petersbourg, dans l'église de l'Annonciation.

Sur cette icône, avec la Mère de Dieu Très Pure sont dépeints de nombreux saints : saint Jean-Baptiste, saint Jean l'Evangéliste, saint Antoine le Grand, saint Euthyme, saint Onuphre, saint Sava, saint Spyridon, saint Georges, saint Nicolas et saint Démètre de Thessalonique. L'icône d'origine est actuellement à la cathédrale Saint-Nicolas à Saint-Pétersbourg.

Devant cette icône, on prie pour la guérison de la souffrance des maux de tête, du mutisme, de la paralysie, des infirmités, et pour la guérison des maladies mentales et physiques.

Version française Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire